Actuellement en Côte d’Ivoire, il y a une affaire d’augmentation des frais de transfert d’argent sur le mobile qui donnent des maux de tête aux populations. 

D’un côté il y a les opérateurs téléphoniques qui ont augmenté depuis hier lundi 25 février, les frais de transfert à 7,20 % . Parce que selon eux, il y a de nouvelles taxes qu’on leur demande de payer dont les textes sont contenus dans l’annexe fiscale 2019.

D’un autre, il y a la Direction Générale des impôts qui prévient que ce ne sont pas de nouvelles taxes et elles n’ont jamais posé de problème dans le passé. Elle  révèle que ce n’est pas le client qui doit payer cette taxe, c’est la compagnie elle-même. Le DG de cette structure a même demandé à la population d’être vigilante. 

Et maintenant, on voit sur les réseaux sociaux un communiqué de  l’Autorité de Régulation des télécommunications/TIC (ARTCI)  ( qui n’est pas signé )  qui se plaint que les opérateurs de téléphonie mobile n’ont pas respecté le délai pour augmenter les prix et qu’ils doivent arrêter  l’application de ces nouveaux taux.

Pour le moment, le gouvernement n’a encore rien dit.

Franchement, expliquez-nous bien bien  ce qui se passe ! Parce que nous (pauvre consommateur) sommes fatigués de toujours payer les pots cassés. 

Qu'en pensez-vous ?