Laurent Gbagbo qui a été reconnu innocent par la Cour pénale internationale (CPI) est à l’heure-là en Belgique où il profite de sa liberté confisquée pendant près de huit ans. Même si c’est sous conditions. Actuellement, il est le papa le plus heureux du monde parce qu’il va recevoir son premier fils Michel qui est parti d’Abidjan pour la Belgique où il va passer quelques jours avec lui.  Ils se sont séparés le 11 avril en plein crise post électorale mais  ils se sont déjà vus  à la Haye là-bas dans une cellule de prison. 

Cette fois,  ce n’est plus derrière les barreaux qu’il va le recevoir mais dans une maison normale avec tous les « kessia kessia » dedans.  C’est ça-là même qui « enjaille » le  père et le fils.

Qu'en pensez-vous ?