Au Mozambique l’enquête sur l’affaire du crédit  de plus de 1000 milliard de FCFA  que le pays a pris en 2013 en douce pour payer des bateaux français,  a permis d’attraper un gros poisson ce week end. Il s’agit de  Ndambi Guebuza, le  premier fils de l’ancien président de ce pays. Avant lui en janvier, l’ancien ministre des finances du pays, Manuel Chang et quatre autres personnes dont trois anciens banquiers du Crédit Suisse ont été attrapés. De quoi s’agit-il même?

 En  2013,  des autorités mozambicaines ont demandé  à des investisseurs de s’associer au gouvernement pour payer des bateaux en France pour relancer la pêche au thon. D’où le crédit de 1000 milliard de FCFA. Mais le département américain qui voulait voir clair dans tout ça a découvert que près de 100 milliards de FCFA sont sortis à côté pour « mouiller beaucoup de gorges » dont celles de plein d’autorités mozambicaines et ces personnes qui ont été attrapées. En 2016, le « drap pète » et c’est l’économie du Mozambique qui est touchée parce qu’il s’est porté garant pour le crédit qui pèse très lourd sur son économie.  Le Fonds monétaire international 5FMI) a dû intervenir pour aider ce pays. Les américains ont donc chargé cette affaire et c’est ça qui a permis toutes ces arrestations. 

Actuellement à cause de tout ça,  le Mozambique est sur un pied.

Qu'en pensez-vous ?