Hier au Benin on a fait les élections des députés sans les candidats de l’opposition mais beaucoup de personnes ne sont pas sorties pour aller voter. Quand les gens de l’opposition a vu ça-là, ils sont « debout » en même temps. Tous les « grands » opposants du pays,  Boni Yayi, Nicéphore Soglo, son épouse Rosine Vieira Soglo, doyenne de l’Assemblée nationale, l’ancien ministre Candide Azannaï, le représentant de l’USL, Sébastien Ajavon, qui vit en exil en France, ainsi que le président du Parti communiste, se sont rassemblé au « siège national de la résistance » pour lancer un message au Président de la République Patrice Talon. 

Dans ce message, l’opposition dit qu’elle est fière du peuple béninois qui s’est donc « massivement abstenu » et qui a infligé « un démenti cinglant » à Patrice Talon. On demande au chef de l’Etat de laisser tomber cette élection et d’annuler ça complètement. 

« Il est encore temps. Nous sommes ouverts au pardon. Qu’il renoue le dialogue avec l’ensemble de la classe politique afin de trouver des solutions consensuelles pour des élections démocratiques et apaisées. Ce n’est pas la mer à boire », a déclaré l’opposition. 

Une chose est de lancer un message , une autre est de savoir si l’autre a compris.

Qu'en pensez-vous ?