Tchiéé ! A cause de « petite » grève de quatre jours que la COSEFCI, un groupe d’enseignants ivoiriens commence aujourd’hui mardi-là, Kandia Camara, la ministre de l’éducation nationale est dans tous ses états ! D’abord Dimanche, elle a commencé ses « kiaï », ensuite hier lundi elle a rapidement organisé conférence de presse pour décourager le professeur qui va « faire erreur » de se mettre en grève. « C’est la grève de trop. Il n’y a pas eu de préavis de grève, donc si elle a lieu, elle est totalement illégale et j’appelle tous les enseignants à ne pas s’associer à une grève illégale dont les conséquences seront graves. Tout ceux qui se mettront en grève seront considérés comme ne voulant plus faire partie du corps enseignant. Nous allons entamer la procédure de radiation de ces personnes(…)Il y aura non seulement des ponctions mais ils seront remis à la disposition de la fonction publique puisqu’ils ne veulent pas enseigner» a-t-elle menacé. 

Elle a aussi pris des mesures pour changer le découpage de l’année en deux semestres dans l’enseignement général au lieu de trois trimestres.

Ah bon, donc les dialogues que gouvernement et puis syndicats d’enseignants font depuis-là, c’est pour quoi alors ! 

Qu'en pensez-vous ?