En Côte d’Ivoire, comme partout dans le monde, on a célébré la fête du travail ce mercredi 1er mai. Comme d’habitude, les syndicats des travailleurs étaient devant les autorités pour faire leurs doléances  dans l’enceinte de la primature. Tous ont à peu près dit la même chose, surtout libéraliser  le secteur de l’eau et de l’électricité.  Ils ont aussi parlé de  la vie qui est chère,  des travailleurs qui ont eu des sanctions, du profil de carrière, des propriétaires de maison qui ne respectent pas la loi sur les cautions, du dialogue sociale et bien d’autres revendications. Le premier Ministre Amadou Gon  qui représentait le Président Ado a aussi placé ses « Gbê ». Il a promis que le président Ado sera au courant de tout ce qui a été dit et que tout sera fait  pour continuer  à mettre les travailleurs à l’aise.

Bon on va attendre l’année prochaine  pour faire le bilan, ou bien ?

Qu'en pensez-vous ?