Samedi, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a élu son nouveau secrétaire général pour remplacer  Fulgence Assi, l’ancien. Son nom, Allah Saint-Clair, a été élu par consensus. Cette élection qui s’est passée  sans palabres a été parrainée par   le ministre de l’Enseignement supérieur, Albert Toikeusse Mabri, lui même en personne,  qui a donné des paquets de conseils aux étudiants. « Nous voulons donc passer un message, le message de la place de l’étudiant dans la pacification du front social. Et donc nous avons suivi de près et partout où nous pouvons donner des conseils pour qu’ils s’entendent. Nous avons encouragé cela » a-t-il affirmé.

Quant au nouveau secrétaire général, il veut arranger le nom de  la FESCI qui est gâté auprès de la population et lancer ce syndicat dans la vraie lutte pour améliorer condition de vie et  de travail des étudiants. 

Avec le ministre de l’enseignement supérieur qui était calé à cette élection, le gouvernement veut « manager «  la FESCI pour ne pas que que le syndicat étudiant se lance dans la contestation en Côte d’Ivoire.

Qu'en pensez-vous ?