En côte d’ivoire, l’école connait des perturbations depuis maintenant près de deux mois. La faute à la grève de certains syndicats d’enseignants qui réclament de meilleures conditions de travail. Malgré les tentatives de dialogue entre les enseignants et le gouvernement et les assurances de Kandia Camara la ministre de l’éducation nationale de dégeler le compte bancaire de ceux qui vont reprendre les cours, on constate ça et là que les grilles de certaines écoles restent fermées.

Ce mardi donc, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a lancé des manifestations à Abidjan et à l’intérieur du pays pour réclamer la reprise des cours. Mais ça ne s’est pas passé comme  la première marche de février dernier.  Cette fois-ci il y a eu des clashs entre les forces de l’ordre et les élèves dans deux lycées de  Cocody un quartier d’Abidjan . Les policiers en tentant de disperser des manifestants ont essuyé des jets de pierre. En tout cas ce spectacle n’était pas joli à regarder. Et si on veut sauver l’école ivoirienne, il faut éviter tous ces mélangements. 

Qu'en pensez-vous ?