La Côte d’Ivoire et le Ghana produisent 1/3 du cacao mondial. Fort de cela, ces  deux pays ont donc décidé de caler des stratégies pour obtenir un prix intéressant de la part des acheteurs mondiaux sur la production de 2020-2021. Ils ont donc décidé de suspendre la vente jusqu’à nouvel ordre. Tout ça pour proposer plus aux planteurs.  Du côté des planteurs, c’est la galère parce que généralement,  on achète leurs produits en dessous des prix fixés par l’état. Avec ce que les deux pays ont calé comme stratégie, les planteurs attendent  de voir comment eux ils vont être bien arrosés.  « En général, la hausse des cours reste entre l’acheteur et l’exportateur. On attend de voir quel sera l’impact réel sur le terrain pour les producteurs. » a déclaré Kanga Koffi, président de l’Association nationale des producteurs de cacao de Côte d’Ivoire (ANAPROCI).  Il ajoute qu’un prix qui tournerait autour de 1000 F le kilogramme va beaucoup les arranger.

Qu'en pensez-vous ?