En côte d’Ivoire, Alain Lobognon le député de Fresco, une ville du sud-ouest, a été condamné à un an de prison ferme il y a quelques jours pour avoir lancé selon l’accusation, de fausses nouvelles sur internet. Sa condamnation a fait couler beaucoup de salive et de connection (internet) parce que selon les uns et les autres, en tant que ancien ministre et député, la justice ne devait pas le mettre en prison pour ce délit.  Mais le procureur a montré la Loi n ° 2016-8 8 6 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire en son Article 92 qui stipule « -Aucun membre du Parlement ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté en matière criminelle ou correctionnelle qu’avec l’autorisation de la chambre dont il est membre, sauf le cas de flagrant délit » pour dire qu’il a respecté la loi.  Quoi qu’il en soit, hier Mercredi, le député est retourné devant les juges en appel. On dirait que lui et ses avocats ont eu raison de faire appel parce que le verdict a changé complètement.  Il a eu 6 mois de prison avec sursis, ça veut dire qu’il ne va pas en prison. Le Ministère public l’a libéré en même temps.

Bon, si tout ça peut amener la paix et la tranquillité, c’est bien.

Qu'en pensez-vous ?