En Côte d’Ivoire, en lieu et place de la Ministre de l’éducation nationale, les syndicats d’enseignants du secondaire et primaire public se sont retrouvés hier Lundi devant son Chef de cabinet,  Kouyaté Abdoulaye qui a parlé au nom du Ministère. Il a essayé de les « manager » pour qu’ils suspendent leur grève pour mieux discuter.  

« … Nous devons privilégier le dialogue social dans la recherche des solutions aux défis et aux crises qui surviennent malheureusement » a-t-il lancé pour commencer les débats. 

Les deux partis ont donc calé un programme de discussion pour les prochaines rencontres mais chacun doit mettre dans sa tête qu’il faut arrêter avec tous ces melangements pour que l’école ivoirienne marche bien. 

« Le chronogramme de discussions entamé ce jour induise chez les syndicalistes la levée ou à tout le moins la suspension des mots d’ordre grèves. )…(  La tutelle assumera toute sa responsabilité afin de parvenir à un document où les différents points de revendication seront analysés et argumentés, précisant les niveaux de faisabilité, de sorte à conduire à des prises de décisions pérennes par le gouvernement dans l’intérêt de tous ». a conclu le représentant de la Ministre Kandia Camara.

Vous avez jusqu’à la fin des congés de février pour vous entendre. On compte sur vous oh !

Qu'en pensez-vous ?