En Libye, le Marechal Khalifa Haftar qui a commencé depuis 2 semaines sa « marche » pour prendre Tripoli la capitale par les armes, a un mandat d’arrêt sur sa tête. C’est le gouvernement d’union nationale basé à Tripoli qui a lancé ce mandat contre lui. Entre temps sur le terrain, dans certains quartiers de Tripoli et au Sud du pays, ce sont les fusils qui parlent. Entre les forces du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj et celles du maréchal Haftar . « Les gens ont peur. Ils sont confrontés à un combat qui persiste depuis dix jours maintenant. C’est un combat qui se passe dans les quartiers, autour d’eux. C’est des combats qui se déroulent au niveau local. C’est une situation qui change très rapidement, d’heure en heure. En revanche, nous savons qu’il y a une ligne de front qui entoure au sud Tripoli. » a affirmé Neil Scott, chef du bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU à Tripoli. Résultat de tout ça, les affrontements ont tué plus de 205 personnes et fait 913 blessés selon les Nations unies.

Qu'en pensez-vous ?