En Côte d’Ivoire, d’abord empêché de siéger après son élection en octobre dernier puis accusé  pour détournement de fonds publics, Jacques Ehouo peut enfin commencer son travail de  maire. 

Il a été élu maire du Plateau par les conseillers municipaux ce samedi 23 mars dernier. C’était serré dèh . Sur 25 conseillers, il a eu 13 voix contre douze pour son adversaire Parfait Kouassi, lui aussi membre du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI)  comme le maire Elu. Les nombreuses forces de l’ordre qui étaient calées ce jour-là dans les rues du Plateau montre comment cette commune est importante pour le PDCI comme pour le RHDP, le parti au pouvoir. « Nous allons dès lundi nous mettre au travail et aujourd’hui, à partir du moment où nous considérons que c’est la fin du processus électoral qui a mis un peu de temps, avec quelques difficultés et quelques incompréhensions, nous savons que tout cela est derrière nous », a déclaré le nouveau maire.

Mais tous ls yeux sont maintenant braqués sur Le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakité, qui a dit qu’il ne peut pas accepter comme maire un candidat qui a poursuite judiciaire sur sa tête. 

Qu'en pensez-vous ?