Cette année le festival de dessin de presse et de bande dessinée,  COCOBULLES va connaitre quelques changements. Ça va se passer du 31 octobre au 2 novembre à  Treichville et non à Grand-Bassam comme en 2017. Et c’est le site du rond point de la rue 12 qui a été choisi pour abriter cette fête du dessin. Les initiateurs expliquent le changement de lieu pour des raisons commerciales et stratégiques. Et comme d’habitude, une dizaines d’artistes internationaux seront sur place, des ateliers, des réalisations de fresques, des workshops, des séances de lecture et de divertissement pour enfants, des conférences, des expositions, des dédicaces, des dessins en live , du tourisme… vont rendre ce festival plus « doux que doux ». Depuis quelques semaines déjà, les préparatifs ont commencé. Zohoré et Mendozza, respectivement  Président et Directeur du festival font le tour des partenaires. D’abord  c’est M. Amichia François Albert le maire de la commune de Treichville qui a donné son accord de principe pour le site.  Ensuite, M. Sidi Tiémoko Touré le ministre de la Communication et des Médias a accepté de recevoir l’équipe pour des conseils d’usage et accepter le parrainage et le soutien de son ministère. D ‘autres rencontres sont calées en Côte d’Ivoire et à l’extérieur du pays. COCOBULLES qui est à sa 5ème édition est un événement initié par Tache d’Encre l’association des dessinateurs de presse et de Bande dessinée en Côte d’Ivoire. Le thème retenu, c’est « Crayon contre immigration irrégulière ». 

Qu'en pensez-vous ?