Le quartier Cadjehoun à Cotonou la capitale du Bénin où habite l’ancien président Boni Yayi était chaud ce mercredi deh !  Ses partisans ont entouré sa maison pour faire barrage à la police qui est descendue dans le coin.  Certains disent que les policiers sont là pour l’arrêter mais  une source de la présidence a démenti ça et  a expliqué que ce déploiement policier avait été décidé car l’ancien président « souhaitait organiser une marche surprise dans la ville ». Ce qui est sûr, le coin était mélangé. Certains membres de l’opposition sont arrivés là-bas en soutien. Parmi eux, l’ex-président Nicéphore Soglo, sa femme Rosine et son fils Galiou, également accompagnés de plusieurs autres opposants, tels que Candide Azannaï ou Éric Houndété. Certains ont quitté le coin dès que les melangements ont commencé. On dit là-bas que c’est parce que Thomas Boni Yayi avait appelé au boycott des législatives du 28 avril et a lancé un ultimatum à Patrice Talon.

Qu'en pensez-vous ?