En Côte D’Ivoire, les yeux des consommateurs étaient braqués sur le gouvernement par rapport à l’augmentation des frais de transfert de  7,2% sur mobile money, et qui a été communiqué depuis Lundi par les compagnies de téléphonie mobiles. Ils attendaient son geste dans cette affaire. La réponse du gouvernement est tombée après le conseil de ministres de hier. Porte-parole a parlé gbê-gbê.   « Bien sûr, ces différentes entreprises qui pratiquent ces différentes mesures non autorisées seront sanctionnées, à la mesure de l’infraction parce que s’en est une ».a-t-il déclaré. Même celui qui ne comprend pas bien français a compris. Ça veut dire que les sanctions sont suspendus sur la tête de ces sociétés qui ont osé augmenter ces frais.  Mais gouvernement regarde d’abord avant d’agir. « Ces déclarations datent de 24 heures, il faut laisser ces déclarations pour certaines faire leur effet » a précisé le porte-parole du gouvernement.  Les consommateurs peuvent dormir tranquille maintenant.

Qu'en pensez-vous ?