Le résultat du jugement du musicien Congolais Koffi Olomidé pour « atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité » et pour « séquestrations » sur quatre de ses danseuses en région parisienne entre 2002 et 2006, est tombé. Poursuivi par la justice français depuis des années, il s’en tire avec 2 mois de prison avec sursis pour  « atteintes sexuelles sur mineure » de moins de 15 ans,  une de ses ex-danseuses et 3.279. 785 francs CFA  pour avoir facilité l’entrée et le séjour irrégulier des trois plaignantes. Et pourtant  le ministère public avait demandé lors d’une audience en février dernier sept années de prison.  Mais les juges ont tranché et vu la gravité de l’accusation, l’accusé peut remercier ses avocats et ses dieux.

Qu'en pensez-vous ?